Vendredi 18 août 2017

Pré-programme sujet à changement d’horaire, de lieu ou de date
Visuels et textes de présentation à venir

11h00 – Lionel Marchetti

Ecoute commentée

[ Chapiteau ]

Ecoute

Lionel Marchetti propose de nous faire entendre des extraits de son Atlas (97 phénomènes)

« Dragon gigantesque dont on ne perçoit ni la tête ni la queue, ATLAS (97 phénomènes…) est un recueil qui lentement se déplie en suivant un parcours en méandres au travers de plusieurs dizaines de compositions concrètes.

Multipliant les poétiques, les factures, les styles, les époques, les origines (expérimentations sur l’art du son enregistré, improvisations reformulées pour l’écoute acousmatique, musiques pour la création radiophonique, le cinéma, l’installation, le théâtre et autres compositions électroacoustiques inédites) l’ensemble est mis en son dans un grand geste final, à la façon d’un labyrinthe sonore monumental où il est offert à l’auditeur de se perdre, définitivement… voire, pour celui ou celle qui en ressortira – éventuellement transformé – de se retrouver face à face avec ce qui, au travers du voile de la multipicité, ne saura jamais être nommé.

En chantier depuis de nombreuses années, surgissant, à mon insu, de la fouille méticuleuse de mes archives musicales analogiques et numériques afin, petit à petit, d’exhumer (de faire ressortir) plus qu’un nombre – morceaux épars pris au filet de la forge du grand travail sur presque trente années : objets, entités, personnages, fictions d’espaces, roches, vents, eau et feu, souffle, voix, couleurs, goûts, cris, corps, matières nombreuses chargées de leurs poétiques et factures d’alors et à venir, parfois divergentes et laissées en jachère dans les cartons de l’atelier des sons…

…le tout lentement organisé et aujourd’hui proposé d’une traite, en un immense rouleau qui n’est pas sans faire penser à celui du calligraphe : déploiement horizontal destiné à la vision cavalière afin de survoler l’entier d’un territoire.

https://lionelmarchetti.bandcamp.com


13h00 – Deuxième répétition de l’Opéra Touffe

Fabrice Charles, Michel Doneda, Michel Mathieu, Natacha Muslera

[ Salle des Fêtes - Domeyrot ]

FanfareTouffeWEB

[cf Jeudi 16 août ]


15h00 – Apartment House (Angleterre)

Mira Benjamin, Bridget Carey, Aisha Orazbayeva, Anton Lukoszevieze

[ Eglise de Domeyrot ]

apartment-house-huddersfield

Apartment House a été créé en 1995 afin d’interpréter des œuvres que je considérais comme important dans le champ de la musique expérimentale et contemporaine. Cet enthousiasme a conduit le groupe à commander une centaine de nouvelles pièces. Les premiers concerts comportaient des pièces de compositeurs européens tels Helmut Lachenmann, Mathias Spahlinger et Dieter Schnebel qui n’avaient jamais été joués en Angleterre. Ces programmes furent complétés par des compositeurs américains tels John Cage, Peter Garland et Christian Wolff. Le groupe évoluant, de jeunes compositeurs furent accueillis et commandes furent passées auprès de Laurence Crane, Jennifer Walshe, James Saunders, Joanna Bailie, Claudia Molitor, Bryn Harrison et Tim Parkinson.
Apartment House est toujours sur un chemin d’exploration, combinant la musique d’avant-garde passée à un sens aigu pour la recherche et l’émergence de la nouveauté. Il continue de commander des pièces radicales qui explorent le répertoire tout en questionnant et en célèbrant le formidable phénomène de la musique expérimentale et contemporaine de notre temps. (Anton Lukoszevieze, directeur artistique)

Toshi Ichiyanagi String Quartet (1964)
Tom Nixon Digestive Music (from 4 Modern Truisms) (1974)
Morton Feldman Three Pieces for String Quartet (1956)
Tom Nixon Fur Lease (1974)
Pelle Gudmundsen-Homgreen String Quartet No. 4 (1970)
Monroe Golden String Quartet No. 2 (1999)

http://www.apartmenthouse.co.uk


17h00 – Lotus Eddé-Khouri & Jean-Luc Guionnet (France)

Ce qui dure dans ce qui dure

[ Parc du Château de la Roche ]

Ce qui dure dans ce qui dure

Ce qui dure dans ce qui dure, met en jeu le couple danse-saxophone dans une forme ciselée. Dans cette composition, notre première tâche est de trouver un état commun que nous appellons « OFF ». De cet état, adviennent des décisions improvisées dans le son et dans la danse, que nous appelons « ON ». Ces décisions, par exemple impacts ou continuums, dépendent à la fois de la situation — couleurs, architecture, spectateurs, bruit de fond, … — et des surprises parfois violentes ou de l’entraide que nous déployons l’un envers l’autre, avec pour principe de chercher une logique d’avantage stratégique qu’organique. À la façon d’un miniaturiste, nous allons chercher de l’espace et de la place dans le moindre recoin du temps. OFF et ON sont deux actions pleines.

http://lotuseddekhouri.com
http://www.jeanlucguionnet.eu


18h30 – Laurent Bigot (France)

Le Petit Cirque de Laurent Bigot

[ La Spouze ]

photo © Olivier Masson

« Le Petit Cirque » est un objet sonore complexe, fait de bois, de plastique, de fils, de ressorts et de fragilité. Un souffle peut le mettre en vibration. Douze petits micros vont puiser dans son corps de multiples ressources.
« Le Petit Cirque » est un cirque. La manipulation en est périlleuse, le danger de la chute toujours présent.
Il est cirque sonore, comme le théâtre peut être musical. Il est aussi théâtre d’objets.
« Le Petit Cirque », tout fait de bricoles, de récupe, de gadgets à trois sous, ne repose pas pour autant sur l’anecdotique. Le son va chercher ses sources dans des données scéniques. L’action nourrit le son, le son détourne l’action. Improvisation, hasard des mécaniques.


20h30 – Frédéric Le Junter (France)

Chansons Impopulaires

[ Chapiteau ]

Frédéric Le Junter

Un saladier de chansons
de mots trouvés par terre
et moi debout à ma table,
mes instruments fabriqués à la maison
et vous, bien assis devant
pour ne rien louper du bazar

çà commence par le cycle des chansons de pas d’amour
puis on passe brièvement à l’amour,
pour attaquer la situation globale,
mais augmentée.

je viens avec ma guitare électrique,
ma grouve-pas-box mécanique, un arc à élastique, un ressort…

bon je ne vais pas faire toute la liste, vous verrez bien..

http://flejunter.free.fr


22h30 – Arnaud Paquotte (Belgique)

Stripe – machine sonore, surfaces électrifiées, amplificateurs et lampes (performance et installation)

[ Parc du Château de la Roche ]

arnaud-paquotte---stripe

Cette machine est une construction électrique qui génère une bande d‘étincelles de 10 mètres de long avec au bout un ampli basse.
Cette construction se veut une passerelle entre les arts plastiques, les arts vivants, l‘électricité et la musique.
L’instant de la performance tend à montrer une forme de l‘énergie électrique pure un peu comme si on avait dénudé les fils sur une dizaine de mètres et que l’on pouvait enfin voir les électrons qui oeuvrent d’habitude en secret.

http://arnaudpaquotte.net