Association Ryoanji | création artistique contemporaine
association RYOANJI
création artistique contemporaine
FR | EN
Navigation
à propos
à propos
L'ensemble]h[iatus est un ensemble international de musique contemporaine créé à l'initiative de la violoncelliste Martine Altenburger et du percussionniste Lê Quan Ninh.

Modulaire et à géométrie variable, sa particularité est que la majorité - sinon la totalité - de ses membres possède à la fois une expérience d'interprète et d'improvisateur.

Les projets que présente cette formation reflètent pleinement cette réalité : plus que d'interpréter des pièces du répertoire du XXème et XXIème siècle, il s'agit pour l'ensemble de proposer des parcours mêlant pièces écrites et improvisations dans une oscillation permanente entre les deux disciplines mettant en valeur les cohérences ou les ruptures de pratiques artistiques que l'on considère trop souvent comme antinomiques. Les expériences longuement éprouvées de l'interprétation et de l'improvisation fondent la vision singulière de la musique contemporaine que l’ensemble veut partager : une musique ne venant pas seulement de celles et ceux qui l'écrivent mais aussi de celles et ceux qui la jouent, qui sont, en quelque sorte, chaque jour sur le terrain du sonore, qui en éprouvent les transformations dues à une patiente proximité avec le matériau musical et l'instrument.

Force est de constater que l'approche du sonore par les improvisateurs est bien différente de celle des musiciens non-improvisateurs, car improviser c'est justement et avant tout questionner son rapport à l'instrument et à sa culture en s'emparant de lui comme outil de création à part entière, comme outil permettant de dégager sa propre poésie dans des circonstances artistiques toujours changeantes sans parler des liens naturels avec d'autres media tels que la danse, la vidéo, le cinéma, les arts plastiques, etc.

L'improvisateur acquiert une virtuosité de l'écoute, une faculté d'adaptation ainsi qu'un sens du matériau qui lui permettent, s'il est également interprète, une compréhension organique des œuvres et de leurs mouvements intérieurs. Ceux-ci deviennent en quelque sorte un faisceau de circonstances à traverser : circonstances de temps et d’espace, circonstances abstraites et concrètes de la matière musicale, circonstances des transitions, etc. qui sont comme d’autres aspects des circonstances avec lesquelles l’improvisateur doit travailler, comme par exemple l’acoustique permettant telle ou telle dynamique, les volumes d’air à déplacer, la nécessité du silence, le devoir de solidarité, le nécessaire partage des perceptions. C’est dans cette transversalité des circonstances, que se situe le travail de l’ ensemble]h[iatus, transversalité qui amène à confondre l’écrit et l’improvisé.

Lê Quan Ninh - Septembre 2005

photo © Sylvain Thomas