Association Ryoanji | contemporary artistic creation
association RYOANJI
contemporary artistic creation
FR | EN
Navigation
24 September 2013 - 20:30 @ chapelle de la providence - Guéret (France)
a bruit secret [concerts]
a bruit secret [concerts] #25
#25
Immediacy : improvised dance and music
To be translated :
Le saxophoniste Michel Doneda et le percussionniste Lê Quan Ninh improvisent ensemble depuis bientôt 30 ans. S'est tissée tout au long de ces années, une même attention pour l'aventure sonore, pour l'écoute et la pratique transversale de l'improvisation libre. Tous deux ont publié leurs réflexions et leurs questionnements sur cette pratique dans des ouvrages parus aux éditions Mômeludies en 2011.
Participants actifs de la scène internationale d'improvisation libre, ils sont amenés à approfondir cette discipline lors de multiples rencontres avec des artistes de tous horizons. C'est lors de lune de ces pérégrinations qu'ils ont pu nouer une relation avec le danseur Toru Iwashita, à la fois membre de la compagnie Sankaï Juku et improvisateur.

"Immédiateté, absence de délibération, rejet des propositions secondaires, non-passage des prémisses aux conclusions", c'est par cette formule que D.T. Suzuki désignait l'action juste dans l'instant.

"Mais de quelle nature est l’instant en question ? Est-il possible de dégager l’instant de la perception que l’on en a et de l’extraire de la consistance qu’on lui prête selon son expérience, selon les circonstances présentes et selon la perception que l’on a de ces circonstances ? Expérience. Pouvons-nous dans l’acte même d’improviser, faire l’expérience de l’instant ou plutôt faire une expérience sur l’instant, objectivement ? Subjectivement, avons-nous déjà vécu l’instant comme un moment arrêté ? N'avons-nous jamais vécu l’instant autrement que comme un flux, le flux des instants formant le flux de l’instant, sans séparation ? Pourtant, que nous arrive-t-il quand, improvisant, nous ne sommes plus dans la justesse du présent, que nous accumulons ainsi du retard faisant de toute action une pièce rapportée, obsolète, incongrue ? Etions-nous déjà à ressasser l’épaisseur d’un événement au lieu de tout lâcher ? Etions-nous déjà à vouloir saisir au lieu de nous laisser agir ? Si on ne peut faire autrement que vivre l’instant comme un flux, est-ce à dire qu’il est sans apparition, ni disparition, qu’il se transforme sans cesse ? Se confond-il avec ce qui serait notre propre flux ? Se confondrait-il avec de la durée sans début ni fin, de celle qui rend le chronomètre inadéquat ? L’instant serait-il l’intervalle même censé séparer deux instants ? Dans l’improvisation, nous n'avons précisément pas le temps ni de mesurer l’instant, ni de mesurer l’intervalle, le fait même d’agir (écouter, jouer, participer) lie et nous lie au temps qui s’exprime à la fois dans une durée sans mesure et dans l’instant sans limites. Mais s’il était possible de ralentir le mouvement même de ce flux, pourrions-nous discerner les instants des intervalles, et quelle serait donc la nature de ces intervalles, serait-ils dynamiques ou eux-même séparables en de multiples éléments qui le constitueraient ? Ou bien, dans l’impossibilité de le décrire ni de le saisir dans le mouvement même de son flux, l’instant pourrait-il être à la fois une coordonnée et une fuite, comme le photon de lumière est à la fois un corpuscule et une onde ?". Lê Quan Ninh

Free entrance.
Chapelle de la Providence, rue de la Sénatorerie, Guéret.
michel doneda, toru iwashita, Lê Quan Ninh
next event